LAICITAD 2016

Pour la quatrième année consécutive, Go Laïcité ! organise deux échanges interculturels de jeunes européens venant de Belgique, France et Espagne, les « Laïcitad 2016 ».
• Un échange aura lieu en Belgique, « Bouillon de cultures », il s’adresse aux adolescents âgés de 13 à 15 ans, sensibles aux valeurs de solidarité, de liberté et de libre-pensée et aura lieu à Bouillon du 2 au 14 juillet 2016.
• Tandis qu’un second échange aura lieu en Espagne, « La Cordée déchaînée », il s’adresse aux adolescents âgés de 16 à 18 ans, et se déroulera à Puyarruego du 17 au 29 juillet 2016.
Ces échanges ont pour but de jeter les bases d’une véritable complicité entre les jeunes. Des activités en tout genre seront organisées pour permettre aux adolescents d’appréhender et construire leur notion de « vivre-ensemble », de réfléchir à un monde de demain plus juste, progressiste et solidaire.

Si certaines de ces activités visent davantage à développer l’esprit critique chez les jeunes via, par exemple, les ateliers philo ou les visites historiques, d’autres ciblent notamment le respect et la solidarité par des activités sportives, qui ont également pour but de créer des liens et de rendre les jeunes acteurs de leur vie.

Plus d’informations sont sur le site www.laicitad.eu
Vous pouvez visionner la présentation de ces voyages dans le cadre de l’émission « En quête de sens » ou les reportages des échanges de jeunes 2015 pour les 13-15 ans ou pour les 16-18 ans.
Il reste encore de la place, n’hésitez pas à diffuser l’information autour de vous. Merci.

Visite de l’exposition « En Lutte » le 30 avril 2016

La Maison de la Laïcité de Seraing vous propose :

Une visite guidée de l’exposition permanente « En Lutte » à la Cité Miroir

Rdv. le samedi 30 avril à 14h45, Place Xavier Neujean.

en lutte

 

 

 

 

 

La solidarité sociale ne s’est pas imposée d’elle-même.

Une exposition qui plonge le visiteur au cœur des combats pour une société plus juste et solidaire. Elle revient sur la mémoire des luttes ouvrières et elle rappelle que la solidarité sociale est un héritage précieux pour lequel se sont battues des générations de travailleurs et de travailleuses.

PAF : 5€

Réservation obligatoire auprès de Simon Jammar avant le jeudi 28 avril.
Animateur-Chargé de projets à la MLSeraing
04 336 00 13
serainglaicite@gmail.com
Nombre de places limité : 25 participants

 

Rencontre citoyenne dans le cadre de la semaine de lutte contre le racisme.

L’asbl Leonardo Da Vinci vous propose ce vendredi 18 mars 2016 à 19h30, la projection du film « Le chant des Hommes » de Bénédicte Liénard et Marie Jiménez.

La projection sera suivie d’un débat avec les réalisatrices du film.

L’entrée est gratuite et tout le monde y est bienvenu.

le chant des hommes
Résumé du film : Ils se nomment Moktar, Najat, Joseph, Gernaz, Duraid, Hayder, Kader, Esma… Ils ont fui la Syrie, l’Iark, l’Iran, le Congo, le Maroc, le Niger…. Ensemble, ils décident d’occuper une église. Ils vont risquer leur vie pour des papiers. Le décompte des jours commence ; l’épreuve de force aussi.
A l’intérieur, Kader a pris la tête du combat mais va et vient, secret. Esma organise la vie de cette communauté qu’elle porte à bras-le-corps. La fatigue monte, les tensions affleurent. Mais les liens se tissent et se renforcent. Entre trahisons et fraternités, le groupe va devoir se mettre à l’épreuve… Et faire face…
De Bénédicte Liénard, Mary Jimenez
Avec Assaâd Bouab, Ahmet Rıfat Sungar, Sam Louwyck …

La Maison de la Laïcité de Seraing rend hommage aux femmes

1911 (19 mars) première journée de la Femme, en Europe et aux Etats Unis. Il s’agissait d’une journée de revendication des droits des femmes.

1921, en Union Soviétique, Lénine dédie le 8 mars à la Femme.

1945, à San Francisco signature de la charte des Nations Unies qui proclame l’égalité des sexes comme droit fondamental. Depuis cette date, chaque année, sont organisées à travers le monde des manifestations pour proclamer l’égalité des sexes, célébrer les acquis mais aussi pour rappeler qu’à travers le monde trop de femmes n’ont pas encore acquis de droits, même les plus fondamentaux.

1977 les Nations Unies font du 8 mars , la Journée de la Femme de par le monde.

Les femmes réfugiées et demandeuses d’asile.

Dans le contexte particulièrement dramatique que nous vivons aujourd’hui, où le nombre de réfugiés ne cesse d’augmenter, il s’agit de porter l’attention sur les plus vulnérables d’entre eux, les femmes et les filles.

Porteuse de valeurs humanistes et progressistes, la « Journée de la Femme », est pour la Maison de la Laïcité de Seraing l’occasion de marquer son soutien et ses encouragements aux femmes dans leurs luttes, de par le monde.

Elle réaffirme sa reconnaissance de leur droit au respect, à l’ émancipation , à leur épanouissement personnel et à l’égalité.

Pétition de la FHE Wake Up Europe

La Hongrie, la Pologne et aujourd’hui, le Danemark, …
Quels pays viendront s’ajouter à cette liste d’Etats européens dont les gouvernements foulent au pied les principes démocratiques fondateurs de l’Europe par leurs dérives autoritaires, populistes et discriminatoires.
L’heure des mises en garde est dépassée, l’Union Européenne a le devoir d’agir et de forcer ces pays à respecter leur engagement initial de défense des valeurs européennes que sont : la démocratie, l’Etat de droit, les libertés individuelles, la non-discrimination et la protection des minorités.
C’est pour ces raisons que la Fédération Humaniste Européenne a lancé la pétition : « Wake Up Europe » : pour exiger de l’Union qu’elles obligent ses Etats membres quels qu’ils soient à respecter les valeurs grâce auxquelles s’est construite l’Europe d’aujourd’hui.
Par cette initiative citoyenne, la Fédération Humaniste Européenne souhaite apporter son soutien aux Hongrois, aux Polonais et maintenant aux Danois qui s’opposent aux politiques anti-démocratiques de leur gouvernement.
La Maison de la Laïcité de Seraing s’engage au côté de la Fédération Humaniste Européenne dans ce combat essentiel pour le respect et la défense de nos valeurs démocratiques qui sont les valeurs fondatrices de l’Europe.

Cliquez ici pour signer la pétition.

 

Spectacle : J’habitais une petite maison sans grâce, j’aimais le boudin

D’après Spoutnik de Jean-Marie Piemme
Philippe Jeusette – Virginie Thirion signent une adaptation théâtrale au titre évocateur.

Représentation UNIQUE le 5 février à Seraing.
C’est à 20h., au Centre Culturel, rue Renaud StrivayJMPIEMME

C’est simple, généreux et chaleureux.

Ça « se déguste comme un bon boudin noir, modeste et rustique en apparence mais intense au palais ».
Catherine Makereel – Le Soir – 30 nov 2013

 

Dans Spoutnik, le seul récit autobiographique qu’il ait écrit, Jean-Marie Piemme (L’ami des Belges, Dialogue d’un chien avec son maître sur la nécessité de mordre ses amis, Les pâtissières…) revient sur les traces de son enfance à Seraing, dans cette Wallonie profonde qui l’a vu naître et grandir dans la deuxième moitié du 20e siècle. De ce récit de tendresse teinté de pragmatisme, Virginie Thirion et Philippe Jeusette
L’homme sur scène convoque-t-il les fantômes de son passé, ou bien est-il simplement hanté par eux ? En tout cas, il remonte le cours de son histoire, de sa naissance à la perte de ses parents, de son enfance à son premier salaire. La maison sans grâce, le boudin, la mère à ses fourneaux, la cuisine, le père rentrant de l’usine, les oncles, les tantes, les Saint-Nicolas, l’école, l’université… Tout ce qu’il raconte est-il vrai ? Qu’importe. A travers ses propos, les odeurs, les images et les bruits, c’est l’évocation d’une jeunesse au « pays de l’usine » qui s’esquisse et c’est l’histoire d’un homme d’aujourd’hui qui se dessine.

Philippe Jeusette – accompagné d’Eric Ronsse qui passe de la guitare à la contrebasse et donne vie à l’image du père, et de Claire Bodson qui incarne le visage de la mère – est cet homme qui raconte et cet enfant qui grandit. La mise en scène de Virginie Thirion ajoute juste ce qu’il faut de réalité pour ouvrir notre imaginaire et nous transporter dans le temps. Les émotions et les souvenirs surgissent comme les signes toujours vivants d’un héritage à la fois inné et acquis.

Un spectacle du Collectif Travaux Publics. Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles, service du Théâtre et du Théâtre Varia.AVEC Claire Bodson, Philippe Jeusette, Eric Ronsse | COMPOSITION MUSICALE Eric Ronsse | SCÉNOGRAPHIE Sarah de Battice | COSTUMES Elise de Battice | RÉALISATION DES IMAGES Bob Jeusette, Tawfik Matine | CRÉATION ET RÉGIE LUMIÈRE Eric Vanden Dunghen | ASSISTANAT Tawfik Matine | ADAPTATION ET RÉALISATION Philippe Jeusette, Virginie Thirion.